Partager le site 

Maîtriser la technicité du crédit immobilier IMMO I

Les techniques financières


Objectifs

Être capable de :

  • S’approprier l’environnement et le cadre juridique de la production des crédits immobiliers.
  • Intégrer dans leur démarche les connaissances permettant d’apporter une réponse de qualité aux demandes de financement.
  • Cerner les besoins du client.
  • Évaluer le risque pour mieux le maîtriser.
  • Maîtriser la technicité des différentes offres à commercialiser.

En complément : vos objectifs sur mesure 


PÉDAGOGIE

  • Pédagogie proactive.
  • Analyse des différentes lois de défiscalisation.
  • Travaux en sous-groupes à partir de cas concrets et des opportunités de marché.
  • Apports techniques et méthodologiques du formateur.
  • Annexes pédagogiques, illustrant les points clés de la session, remises aux participants.
  • Contrat de Mise en Œuvre Individuel (CMOI).
  • Quiz final sous quinze jours à trois semaines après la session, pour validation des acquis.

CONTENU DÉVELOPPÉ

  • DÉCOUVRIR LE PROJET
    • L’achat d’un terrain.
    • La construction d’une maison individuelle.
    • L’acquisition d’un logement neuf : VEFA, vente à terme ou clé en main.
    • L’acquisition d’un logement ancien :
      • immeuble de plus de 5 ans ;
      • immeuble de moins de 5 ans.
    • Réalisation de travaux.
  • L’ENVIRONNEMENT DU PROJET
    • Les tiers qui interviennent autour du projet :
      • les agents immobiliers et marchands de biens ;
      • les notaires ;
      • les lotisseurs et les promoteurs ;
      • les pavillonneurs, architectes et maître d’œuvre.
    • La signature d’un compromis, ses tenants et aboutissants.
    • Les diagnostics obligatoires et leur impact.
  • CONNAÎTRE LA SITUATION DU CLIENT
    • Situation personnelle et professionnelle :
      • état civil, situation familiale ;
      • le régime matrimonial ;
      • la situation professionnelle, son antériorité et les évolutions à anticiper.
    • La capacité d’engagement :
      • l’auto-financement et l’épargne constituée ;
      • les revenus et autres ressources ;
      • les allocations logement ;
      • les aides et subventions ;
      • l’organisation du budget et ses évolutions ;
      • les autres dettes et dépenses obligatoires ;
      • les futurs projets et leur impact ;
      • la capacité d’endettement et la notion de reste à vivre.
    • Les documents à produire par le client.
    • Les spécificités des S.C.I.
    • Les attentes du client :
      • sécurité ;
      • simplicité ;
      • souplesse ;
      • performance et prix.
  • LE CADRE JURIDIQUE DU CRÉDIT
    • La Loi Scrivener 1.
    • La Loi Scrivener 2 et la protection de l’emprunteur immobilier.
    • La Loi Neiertz, le surendettement et la responsabilité du banquier.
    • La Loi Lagarde et les délégations d’assurance.
  • L’OFFRE DE CRÉDIT
    • La gamme de crédits à taux fixe et ses modalités :
      • les échéances constantes et modulables ;
      • les paliers et le lissage ;
      • le différé d’amortissement.
    • L’offre de crédits à taux révisable et ses modalités :
      • les prêts mixtes ;
      • les prêts révisables capés.
    • Les périphériques de l’offre :
      • les frais de dossier ;
      • les indemnités de remboursement par anticipation.
  • LES PRÊTS RÉGLEMENTÉS :
    • le prêt à l’accession sociale (P.A.S.) et le prêt conventionné ;
    • le PTZ + ;
    • les prêts épargne-logement.
  • LES AUTRES PRÊTS DE LA GAMME :
    • le prêt relais ;
    • le prêt in fine ;
    • les renégociations de prêts.
  • LES AUTRES PRÊTS ACCESSIBLES AUX CLIENTS :
    • les prêts patronaux et fonctionnaires ;
    • les caisses de retraite et les mutuelles.
  • SE PRÉMUNIR DU RISQUE
    • Les risques de la banque liés au crédit immobilier.
    • Les assurances :
      • le décès, l’invalidité et l’incapacité ;
      • pourquoi bien s’assurer ?
      • les délégations d’assurance et leur risque ;
      • la convention A.E.R.A.S. ;
      • l’assurance chômage ;
      • la M.R.H.
    • Les garanties réelles et leur coût :
      • l’hypothèque et le P.P.D. ;
      • le nantissement.
    • Les sociétés de caution mutuelle :
      • la garantie de caution mutuelle de la banque ;
      • les offres concurrentes ;
      • le cautionnement des mutuelles professionnelles.
    • Les cautions :
      • les cautions solidaires ;
      • les cautions hypothécaires.